Cancer de la prostate

PLANTES MÉDICINALES EN CAS DE CANCER DE LA PROSTATE

SAFFRAN (Crocus Sativus)

Il y a 3500 ans que la culture du Safran (Crocus sativus) existe. Depuis lors , cette plante est à l’origine d’un palmarès impressionnant.

Elle est entre autres louée pour ses  propriétés anti-inflammatoires et
chemoprotectives (protection contre la toxicité des médicaments lourds) , elle renforce l’immunité et agit comme antidépresseur.

En outre, de nombreuses études démontrent une activité anti-tumorale e.a. dans  le cancer de la prostate. Une autre étude  (Samarghandian et al, 2013) montre qu’une substance active du safran , le safranal ,  induit une auto-destruction des cellules de la prostate (apoptose) et empêche ainsi la croissance de la tumeur et les métastases.

 

CURCUMA DE JAVA (Curcuma Xanthorrhiza)

Le Curcuma de Java (Curcuma xanthorrhiza) est originaire d’Asie du Sud Est où les bénéfices de cette plante ont été prouvés  depuis des années en tant qu’aliment mais  également comme médicament. Cette
« racine » originaire d’Asie fait partie de la  famille des gingembres. 

Ses composants les plus actifs sont le  xanthorrhizole et le curcumène , des
substances qui favorisent l’immunité et qui possèdent des caractéristiques anti-inflammatoires et antibactériennes.

De nombreuses études démontrent ses effets  favorables en cas de cancer , aussi bien sur le plan préventif que sur le plan curatif . Le Curcuma de Java participe à l’auto-destruction  des cellules cancéreuses et bloque les métastases osseuses (hormono-sensibles).

GRENADE (Punica granatum)

La grenade (Punica granatum) est connue  depuis des siècles en médecine traditionnelle.  Le fruit a été rendu populaire grâce à ses caractéristiques anti-inflammatoires et antibactériennes. En outre, il assure une protection efficace contre les radicaux libres.

Différents groupes de recherche ont démontré les propriétés anti-cancéreuses des extraits de grenade, particulièrement dans les formes liées au cancer de la prostate.
Ce fruit est reconnu pour avoir un effet anti-tumoral, pour diminuer la valeur du PSA et empêcher la multiplication des des cellules cancéreuses et les métastases.

 

TOMATE (Solanum lycopersicum)

La tomate (Solanum lycopersicum) fait partie de la famille des Solanaceae . La plante est  originaire du Mexique , mais sa culture est rependue dans le monde entier. Les extraits de tomate protègent contre des radicaux libres.

Une étude à grande échelle (Giovannucci etal , 2002) indique que la cosommation régulière de produits à base de tomates bios diminue le risque de cancer de la prostate.

Une autre étude (Stacewics-Sapuntrakis et al , 2005) démontre que la consommation de sauce à base de tomates , par des patients  ayant développé un cancer de la prostate,  diminue le nombre de cellules cancéreuses et fait chuter les valeurs de PSA.

 

GRANDE ORTIE  (Urtica Dioïca)

Les racines de la grande ortie (Urtica dioica) sont très riches en substances actives qui favorisent la sexualité masculine. Cette ortie (qui appartient à la famille des urticacées ) est originaire de l’Afrique et de l’Asie de l’Ouest,  mais est aujourd’hui largement répandue dans d’autres régions du monde, comme l’Europe et l’Amérique du Nord.

Dans la médecine traditionnelle , la plante est  souvent utilisée , comme anti-inflammatoire, en  cas de diarrhée , de rhumatisme et de problème  de la prostate. De nombreuses études prouvent l’efficacité des extraits de la grande ortie dans le traitement du cancer de la prostate. En outre, ses extraits peuvent entrainer une diminution
des valeurs de PSA de manière significative.


Vous avez des remarques, des questions ou des suggestions? Envoyez un mail à info@herborist.eu.